Auparavant, le travail de référencement web était beaucoup plus faciles mais depuis quelques années, le référencement naturel ou SEO est devenu de plus en plus compliqué à cause de l’implantation des filtres comme Panda en 2011 et Penguin en 2012 sur le robot d’indexation de Google. Quels sont les exigences de ces algorithmes de Google ? Quels sont donc les audits et analyses nécessaires pour un site à référencer afin de lutter contre les risques de pénalités de Google Penguin ?

Les cibles et exigences de Google Penguin

Selon Matt Cutts, un responsable de la lutte antispam chez Google, le filtre Penguin attaque principalement les sites appliquant le « spamdexing » ou référencement abusif qui consiste à obtenir beaucoup de liens externes de façon excessive. Google Penguin essaie aussi de lutter contre les référencements automatisés qui consiste à obtenir des liens externes ou « backlinks » en utilisant des logiciels de partage de lien et de publication sur différentes plateformes : blog, communiqué de presse, forum ou autres. Quiconque utilisant ces techniques seront forcément victimes des sanctions infligés par Google Penguin en son encontre. En outre, Google cherche aussi à lutter contre les sites diffusant des programmes indésirables ou « malwares » afin de rendre pertinent ses résultats et surtout de gagner la confiance de ses utilisateurs. Entre autre, Penguin s’ajoute aux critères déjà exigés par Google Panda qui se basent sur la qualité des contenus des sites web.

Quels sont donc les pratiques nécessaires pour un site donné pour se mettre à l’abri de toutes les sanctions de Google ?

Détourner les pénalisations de Google Penguin n’est pas une chose facile

Eviter les sanctions de Google signifie avoir une certaine notoriété au niveau de ce moteur de recherche et aussi aux yeux des internautes. Pour y faire face, une bonne stratégie de référencement est indispensable.

La première chose à faire c’est d’optimiser à fond le site en question et d’enrichir ses contenus tant sur le fond que sur la forme. Sur ce, il faut éviter à tout prix le « duplicate content » c’est-à-dire de dupliquer des contenus existants sur d’autre site même si ce dernier vous appartient aussi, un contenu original est donc indispensable. Aussi,sont à éviter la réécriture ou modification d’un contenu existant sur le web et la traduction des contenus existant en d‘autre langue.

Secundo, il faut éviter de faire trop d’échanges de liens consistant à insérer sur un site tiers un lien pointant vers votre site ancré avec le mot clé ciblé pour le référencement. Par contre, cela peut aller si les liens de retour ne sont pas trop optimisés pour le référencement.

En outre, éviter aussi d’inonder les communiqués de presse et blog que vous connaissez surtout avec des contenus dupliqués sur d’autres plateformes avec de liens pointant vers votre site, il faut que les « backlinks » pour votre site évoluent de manière naturel.

Ce qu’il faut faire pour votre netlinking, c’est de ne plus utiliser de temps en temps le même mot clé cible, il est vivement conseillé de les diversifier. Mieux vaut aussi privilégier le partage de liens sur des plateformes ayant de bonne réputation que d’avoir des millions de backlinks provenant des sites inconnus.